AMASSA - Afrique Verte Mali
 
  Actualités Mali
 
  Les programmes en cours
 
  Les bénéficiaires
 
  Les actions
        Appui à  la structuration
        Formations
        Bourses aux céréales
        Transformation des céréales
        Diffusion de l'information
        Accès au crédit
        Les semences améliorées
        Appui à  l'entrepreunariat
        Actions particulières
 
  Les partenaires
 
  Rapports d'activités
 

Actions particulières

 

Banques de semences

La campagne agricole 2004/2005 a été perturbée au Mali par une invasion acridienne et par un déficit pluviométrique aigu. Ces deux facteurs ont hypothéqué l’issue de la campagne. Avec l'appui de différents partenaires, AMASSA - Afrique Verte Mali a mis en place une stratégie d'atténuation des effets de la crise, à travers un appui en semences pour aider les producteurs les plus vulnérables à préparer la campagne 2005/2006.

Dans les zones de Djenné, Gao et Tombouctou, l'intervention a visé les producteurs de riz installés sur des périmètres irrigués villageois (PIV) confrontés à des difficultés d’approvisionnement en céréales.  Les PIV ont été choisis en accord avec les services techniques des localités concernées. Pour la zone de Douentza, à la demande des producteurs, la prédominance a été donnée aux semences de mil et de sorgho.102,5 tonnes de mil et sorgho ont ainsi été confiées aux OP des communes de N’Diaptodji, Mondoro et Hombori .

Au total cette opération a permis de satisfaire les besoins de 387 producteurs de riz intervenant sur 16 PIV de Djenné (Mopti), Gao et Tombouctou pour 135 ha et 14.922 exploitations de 3 communes rurales de Douentza, grâce à la distribution de 14 tonnes de semences de riz paddy et de 102,5 tonnes de semences de mil et sorgho.

Réunion des gestionnaires de banques de semencesDes règles de gestion ont été discutées et arrêtées en assemblée générale au niveau de chaque PIV et des communes. Chaque comité de gestion (OP et communes) a fixé ses modalités de remboursement des quantités distribuées, en vue de la reconstitution du stock initial pour la création de banques de semences pérennes.

Le programme consistant à mettre en place des banques de semences a été apprécié par les producteurs en leur permettant de sécuriser leur cycle de production. Par cette intervention, AMASSA - Afrique Verte a contribué à transformer un programme d’urgence en un programme de développement. Le suivi permet aux comités de gestion des PIV et aux OP de bien gérer ces banques de semences.

Echanges Sud-Sud

Des voyages sont organisés afin de permettre aux bénéficiaires de discuter de thèmes d’intérêt commun. Outre les questions liées à la commercialisation des céréales et à la structuration des OP, les thèmes relatifs aux technologies de transformation des céréales et l’amélioration de la qualité des produits occupent une large place dans les discussions.

Voyage d’échanges entre transformateurs

Une délégation malienne s'est rendue au Burkina (30 janvier - 4 février 2005). Ce voyage d’études a suscité une véritable dynamique d’échanges d’expériences qui pourra à terme favoriser également des échanges commerciaux.

Au programme, des ateliers de sensibilisation et d’initiation aux bonnes pratiques de fabrication et d’hygiène alimentaire. Les transformateurs des deux pays ont identifié la possibilité d’utiliser de nouveaux procédés de transformation et de conservation et se sont intéressés à l’identification et au contrôle des risques alimentaires. Les Maliens ont visité 3 unités de transformation. Les échanges ont porté sur la structuration, l’organisation du travail, l’approvisionnement en matières premières, les équipements, les emballages, les techniques de stockage et de conservation des produits et enfin la gestion administrative et financière des unités. Les participants ont également échangé autour de la problématique de l’écoulement des produits transformés. Des séances d’apprentissage de techniques de transformation ont aussi été organisées : les participants ont fabriqué quelques produits comme le couscous composé (Mabléri et Iparima), le couscous de riz simple, les grumeaux de bouillie...

Ce voyage a été très positif : début mars, l’association féminine Benkadi du Mali a répondu à une commande d’une association féminine du Burkina (130 kg de brisures de maïs, 37 kg de blé transformé et 10 kg de fonio transformé (djouka). Ces quantités sont certes modestes mais elles augurent de bonnes perspectives de dynamisation des échanges de produits locaux entre les transformateurs des deux pays.

De manière plus informelle, chaque bourse aux céréales organisée par AMASSA - Afrique Verte donne lieu à des échanges d’expériences entre les opérateurs céréaliers venant de différentes régions du pays. Ces échanges sont généralement structurés sur les problématiques de la commercialisation des céréales (structuration des OP, expérience vécue en matière de gestion des banques de céréales, stratégies de commercialisation des céréales, amélioration de la qualité des céréales….).

Echanges Nord-Sud

Les visites d’échanges entre paysans du Nord et du Sud permettent aux paysans maliens de discuter avec leurs homologues sur différentes thématiques tels que la souveraineté alimentaire, les OGM, la PAC, l’OMC…

Intervention d'une représentante d'AMASSA au festival EHZ, dans le Pays Basque, aux côtés de José Bové

 

 

S'abonner au flux RSS Site réalisé avec le concours du © UGOCOM 
Accueil