AMASSA - Afrique Verte Mali
 
  Actualités Mali
 
  Les programmes en cours
 
  Les bénéficiaires
 
  Les actions
        Appui à  la structuration
        Formations
        Bourses aux céréales
        Transformation des céréales
        Diffusion de l'information
        Accès au crédit
        Les semences améliorées
        Appui à  l'entrepreunariat
        Actions particulières
 
  Les partenaires
 
  Rapports d'activités
 

Appui à la commercialisation

AMASSA - Afrique Verte Mali favorise le développement de la commercialisation des céréales locales afin de rééquilibrer les différences de productions régionales, entre zones déficitaires et excédentaires.

En tenant compte des besoins des bénéficiaires et de la configuration agro-géographique du pays, quatre axes de commercialisation sont privilégiés : 

  • Examen des échantillons de céréales lors d'une bourse céréalièreDe la zone rizicole de Niono vers la région de Kayes pour approvisionner les coopératives et associations féminines en riz. 
  • De la Plaine Seno du pays Dogon ou de Ségou vers les régions déficitaires en céréales sèches du nord du pays (mil, sorgho). 
  • Des zones sud (Ségou, Koutiala, Sikasso) vers les petites unités de transformation locales et coopératives de consommation, basées dans les centres urbains pour les céréales sèches (mil, sorgho, maïs). 
  • Des régions sud du pays, vers les marchés institutionnels (OPAM, PAM, EURONAID…..).

Bourses aux céréales

Afin de favoriser des échanges de céréales entre les acteurs céréaliers, AMASSA - Afrique Verte organise des bourses aux céréales, qui permettent la confrontation de l'offre et de la demande :

  • Les banques de céréales des zones déficitaires s’approvisionnent à un juste prix, grâce au groupage de la demande et à la réduction des intermédiaires.
  • Les organisations paysannes des régions agricoles trouvent des débouchés pour leurs excédents et augmentent ainsi leurs revenus.
  • Les groupements enclavés, peu desservis par le réseau de commerçants traditionnels, peuvent également entrer en relation avec d’autres organisations paysannes ou avec des commerçants du réseau.

Les bourses ont un impact régulateur sur le prix des céréales dans les communes ciblées, au bénéfice de l’ensemble de la population. Les volumes commercialisés sont principalement fonction des résultats des campagnes agricoles.
Il existe cinq types de bourses :

  • Les pré bourses sont organisées pour informer les OP en début de campagne et préparer les échanges qui se concrétiseront lors des bourses.
  • Les mini bourses concernent généralement un seul axe (de Niono vers Kayes par exemple) et un seul type de céréales.
  • Les bourses régionales sont organisées pour une région et concernent toutes les céréales. Leur objectif est de faciliter l’approvisionnement des poches déficitaires à partir des poches excédentaires, au sein de la région concernée.
  • Les bourses nationales ont pour objectif de confronter l’offre et la demande, de créer des relations professionnelles durables et de réaliser des transactions. Elles ont lieu chaque année entre janvier et avril. Outre les transactions en céréales, ces bourses ont un rôle d’information sur la filière céréales, il s’agit de diffuser les informations auprès des opérateurs.
  • Les bourses sous-régionales ou internationales favorisent les échanges de céréales entre les acteurs de la sous région. Par exemple, Afrique Verte organise chaque année une bourse sous régionale à Kayes, rassemblant une centaine d’opérateurs céréaliers (OP, UT, commerçants….) de la vallée du fleuve Sénégal : Mali, Mauritanie et Sénégal. 

 

Bourse nationale aux céréales : 1er et 2 avril 2008 à Ségou

 

S'abonner au flux RSS Site réalisé avec le concours du © UGOCOM 
Accueil