AMASSA - Afrique Verte Mali
 
  Actualités Mali
 
  Les programmes en cours
        Programme FAI
        Programme AFD - CCFD
        Programme CR Centre
        Programme CR Rhone Alpes
        Programme MAE FSP Genre
        Programme CCFD
        Programme urgence FAO
 
  Les bénéficiaires
 
  Les actions
 
  Les partenaires
 
  Rapports d'activités
 

« Renforcement des unités de transformation des produits agricoles et de leurs organisations en Afrique de l’Ouest 
Burkina Faso / Guinée / Mali / Niger » 

 

Avec la contribution de la Fondation Assistance Internationale (FAI)

Mai 2016 - avril 2018 

Budget : 300 242 €, dont 243 942 € de subvention FAI

 

 

 

1. Contexte et justification du programme :

Dans les capitales et les villes secondaires des pays où se déroule le programme, les ménages consacrent moins de temps à préparer la nourriture et recherchent des produits plus rapides à cuisiner que les céréales brutes (mil, sorgho, maïs, riz, etc) ; mais l’offre en produits transformés à partir de ces céréales est insuffisante, ce qui incite les ménages à s’orienter vers des produits importés prêts à cuire ou à consommer (pain, couscous et pâtes alimentaires par exemple). Partant de ce constat, les associations membres d’AVI accompagnent des groupements de femmes en milieu urbain et périurbain pour transformer les céréales locales ; elles contribuent ainsi à la sécurité et à la souveraineté alimentaires de ces pays tout en renforçant l’entrepreneuriat féminin à travers une stratégie d’appui aux Unités de Transformation (UT) qui se focalise sur trois objectifs :

·         le renforcement des compétences techniques et organisationnelles des UT,

·         l’amélioration de la qualité et de la visibilité des produits transformés pour favoriser leur commercialisation,

·         l’équipement des UT en matériel de transformation. Pour atteindre ces objectifs, les associations membres d’AVI forment les UT, leur fournissent des appuis et des conseils pour les professionnaliser et les orientent vers des opportunités de financement (crédit, subvention).

La capitalisation des résultats de cette stratégie d’appui dans les quatre pays permet d’identifier les forces et les faiblesses de chacun : le programme propose donc une démarche par pays prenant en compte à la fois la situation des UT et de leurs organisations, mais aussi celle des associations membres d’AVI qui les appuient. Au niveau régional la démarche du programme s’attache aussi à favoriser la collaboration, la complémentarité et le partage d’expériences entre tous les membres d’AVI.

2. Objectifs et résultats attendus :

L’objectif général du programme est de contribuer à la sécurité et à la souveraineté alimentaires des pays ciblés en professionnalisant des unités de transformations des céréales locales et leurs organisations ; pour l’atteindre, AVI se fixe deux objectifs spécifiques :

·         Renforcer la structuration et la professionnalisation des UT et de leurs organisations (Niger et Guinée).  

·         Élaborer et expérimenter un dispositif spécifique de renforcement des organisations d’UT (Burkina Faso et Mali)

Activités spécifiques au Burkina et au Mali : 

Les organisations d’UT des deux pays seront renforcées à travers un nouveau dispositif visant à donner à leurs responsables des compétences leur permettant d’apporter des services aux UT membres de l’organisation. Ce dispositif sera constitué de modules de formations, d’appuis et de conseils prenant en compte les spécificités des organisations. Les contenus des formations et la méthodologie d’appui seront élaborés, mis en œuvre, suivi et évalué conjointement par le personnel des associations (AMASSA et APROSSA) et les responsables des organisations d’UT.  

 

Un fonds compétitif sera mis en place dans les deux pays pour permettre aux UT et à leurs organisations d’obtenir des subventions pour financer un investissement comme des équipements de transformation ou l’aménagement de sites de production. Une phase d’élaboration du dispositif permettra d’établir un règlement pour le fonctionnement du fonds compétitif ; celui-ci précisera entre autres les différentes modalités du financement des investissements (montants de la subvention, contribution des bénéficiaires, complément à rechercher sous forme de crédit, etc.). Une phase d’expérimentation du Fonds sera ensuite mise en œuvre dans chacun des deux pays. Des réunions pluriannuelles de suivi- évaluation permettront un pilotage au niveau de chaque pays. Des ateliers annuels regrouperont les associations des deux pays pour échanger sur les résultats du dispositif et ajuster en conséquence son fonctionnement.

 

 

Améliorer la sécurité alimentaire au Sahel en professionnalisant les transformatrices de céréales : Mali, Niger, Burkina Faso et Guinée -

2011-2013

Fondation Assistance Internationale

 
Ce programme débute, il permet à Afrique Verte :
 
- d'initier un appui aux transformatrices de Guinée, autour de la ville de Kankan, en partenariat avec les transformatrices du Mali (nombreux échanges entre les 2 pays)
 
         Les transformatrices de céréales du Mali                  Madame Tall, animatrice AMASSA
 
- d'améliorer les emballages pour les transformatrices des 4 pays (Burkina, Guinée, Mali et Niger),
- de concevoir de nouvelles étiquettes pour les produits tranformés par les unités féminines, afin de les rendre plus atractifs pour les consommateurs.
 

Produits agricoles transformées, emballés et étiquetés

 
- de concevoir deux bandes dessinées destinées aux jeunes francophones, afin de les sensibiliser aux actions de solidarité internationale
 
Bande dessinée Kipsi
 
 
 

 

S'abonner au flux RSS Site réalisé avec le concours du © UGOCOM 
Accueil