APROSSA - Afrique Verte Burkina
 
  Actualités Burkina
 
  Les programmes en cours
 
  Les bénéficiaires
 
  Les actions
        Bourse céréalière internationale
        Structuration
        Formations
        Appui à  la commercialisation
        Création de pépinière d'entreprises
        Transformation des céréales
        Diffusion de l'information
        Accès au crédit
        Commerce équitable
        Actions particulières
 
  Les partenaires
 
  Rapports d'activités
 

Transformation et valorisation des céréales locales, par APROSSA

Avec l'explosion démographique des centres urbains sahéliens, les modes de vie changent et les citadins ont moins de temps à consacrer à la préparation traditionnelle des repas. Ils recherchent par conséquent des produits de qualité et prêts à cuire. La demande augmente et le potentiel du marché est réel, surtout en milieu urbain. Cependant, l’insuffisance de l’offre en produits locaux contraint les consommateurs à acheter des produits importés.

Céréales transformées: une grande diversité de produits (farines enrichies pour la nutrition des enfants, pop-sorgho...)APROSSA - Afrique Verte Burkina accompagne les femmes qui transforment les céréales locales. La transformation devient pour les promotrices un métier durable et générateur de revenus, qui favorise l’amélioration de leur statut socio-économique. Les céréales transformées, rapides à préparer, séduisent de nouveaux clients qui n'ont plus le temps de cuisiner les plats traditionnels.

Cette activité représente un nouveau débouché pour les producteurs et valorise les céréales locales. Elle permet de regagner des parts de marché sur les importations et contribue à la souveraineté alimentaire. L'approvisionnement des zones urbaines renforce également la sécurité alimentaire nationale.

Historique du projet

Entre 2003 et 2005, un premier projet sur Ouagadougou visait à améliorer la production des unités de transformation féminines. Les actions ont permis d'établir une qualité constante pour le consommateur (pratiques d’hygiène, conservation des stocks, systématisation des recettes…) et de faciliter l’accès au crédit.

Expo-vente des produits lors de la bourse aux céréales de décembre 2006En 2006, une seconde phase triennale a été conçue pour 18 unités regroupant plus de 140 femmes. Les activités portent sur la poursuite de la professionnalisation (techniques marketing et commerciales, planification de la production, spécialisation produits et maîtrise de la qualité…) afin d'améliorer les produits et la rentabilité des structures. Des actions spécifiques permettent également d'améliorer la commercialisation, à travers la diversification des circuits de vente, la participation aux foires commerciales et la promotion des produits auprès des consommateurs.

Au cours de cette même année, l'action a été étendue aux transformatrices de Bobo-Dioulasso, portant le nombre d’unités de transformation accompagnées par APROSSA à une quarantaine de structures. 

Le processus de structuration des transformatrices s’est poursuivi en 2008, au sein du RTCF. Désormais, les transformatrices accompagnées par Afrique Verte disposent d’un cadre fédérateur d’échange sur les défis de production et de commercialisation des céréales transformées localement. Le Réseau national, au delà des centres urbains de Bobo et de Ouaga, compte mobiliser les transformatrices dans d’autres villes du pays. Ce sont aujourd'hui plus de 300 femmes qui sont directement concernées par le soutien d'APROSSA et Afrique Verte à cette activité.

Affiche sur les pratiques d'hygiène pour l'amélioration de la qualité des produits céréaliers transformés

Hygiène et qualité des produits

Au cours de la première phase, l’accompagnement des femmes a notamment porté sur l’amélioration de la qualité et le respect des règles d’hygiène au cours du processus de transformation.

En effet, de l’approvisionnement en matières premières au conditionnement et stockage des produits finis, de nombreuses opérations représentent des sources potentielles de contaminations physiques, chimiques ou biologiques des aliments, nuisibles à la santé des consommateurs.

Afin de développer les connaissances des transformatrices sur les règles d’hygiène alimentaire, Afrique Verte a conçu et animé un module de formation sur les « Bonnes pratiques d’hygiène de production » au profit des UT.

Deux outils ont été remis aux transformatrices pour une utilisation quotidienne dans leurs ateliers : un manuel aide-mémoire illustré résumant le contenu du module et une affiche murale rappelant les règles fondamentales à observer.

 

Le Réseau des transformatrices de céréales du Faso

En 2005, les femmes ont créé le Réseau des transformatrices de céréales du Faso (RTCF), qui a pour objectifs de :

  • Contribuer à la sécurité alimentaire par l’accès des populations à des produits céréaliers transformés de qualité. 
  • Développer l’esprit de créativité et d’innovation de ses membres en vue de concevoir des produits nouveaux. 
  • Produits céréaliers transformés par une association féminine de OuagadougouRenforcer les capacités de ses membres en leur assurant des formations en matière de technologie, de marketing, d’emballage, de distribution, de gestion administrative, juridique et fiscale.
  • Mettre au point les normes de qualité à respecter par tout membre du Réseau.
  • Défendre les intérêts des membres associés.
  • Aider ses membres à obtenir des financements. 
  • Promouvoir les produits des membres du réseau à l’intérieur et à l’extérieur du pays. 
  • Contribuer au renforcement du rôle de la femme dans le processus de développement socio-économique, national, régional et international. 

 

 

S'abonner au flux RSS Site réalisé avec le concours du © UGOCOM 
Accueil