APROSSA - Afrique Verte Burkina
 
  Actualités Burkina
 
  Les programmes en cours
 
  Les bénéficiaires
 
  Les actions
        Bourse céréalière internationale
        Structuration
        Formations
        Appui à  la commercialisation
        Création de pépinière d'entreprises
        Transformation des céréales
        Diffusion de l'information
        Accès au crédit
        Commerce équitable
        Actions particulières
 
  Les partenaires
 
  Rapports d'activités
 

Appui à la commercialisation des céréales, par APROSSA

Récolte des épis de mil au BurkinaLa plupart des ONG et projets de développement rural au Burkina s’attachent à une amélioration de la production agricole, mais très peu s’intéressent aux débouchés possibles et à la commercialisation des stocks.

L'appui à la commercialisation proposé par APROSSA permet d'établir des relations directes entre les acteurs céréaliers (organisations paysannes, commerçants, transformateurs) des zones excédentaires et des zones déficitaires. L'action diminue les intermédiaires et facilite le transfert de céréales au niveau national, pour une meilleure sécurité alimentaire des populations.

L'appui à la commercialisation des céréales locales est au centre de l'action d'APROSSA - Afrique Verte Burkina

Bourses aux céréales

APROSSA organise des bourses aux céréales qui permettent aux organisations paysannes, commerçants, transporteurs, transformateurs et autres acteurs de se rencontrer pour des négociations directes.

Ces bourses sont des évènements majeurs du marché céréalier au Burkina. Les OP des régions agricoles (Mouhoun, Centre-Est Boulgou...) vendent leurs céréales à un prix rémunérateur et évitent que leurs stocks ne se déprécient ; les banques de céréales des zones déficitaires (Sahel) achètent à moindre coût des céréales de bonne qualité, qu’ils n’auraient pas pu trouver dans leur région, grâce au groupage de la demande et à la réduction des intermédiaires.

Les bourses du début de la campagne 2008-2009

Bourse céréalière nationale
Une opportunité d’échanges directs entre acteurs
Sous l’égide de l’Association pour la promotion de la sécurité et de la souveraineté alimentaire au Burkina (APROSSA), encore appelée Afrique verte Burkina, a lieu ce mardi 23 décembre 2008, la bourse céréalière nationale édition 2008.

 

«Le temps pendant lequel les relations entre commerçants et producteurs étaient conflictuels est révolu; est venu maintenant le temps de la professionnalisation où chaque acteur doit développer des relations claires visant une rentabilité accrue des filières agricoles». Tels sont les propos de la présidente du conseil d’administration de l’APROSSA Afrique verte Burkina, Christine Kaboré Kayitesi à l’occasion de l’ouverture de la bourse céréalière nationale 2008.
 
 
Les acteurs de la filière vont profiter de cette bourse pour mieux se connaître.
 
Cela, pour signifier que l’amateurisme n’a plus de raison d’être dans un secteur aussi stratégique qu’est la sécurité alimentaire. C’est là toute l’importance de la bourse céréalière nationale organisée par l’ONG Afrique verte Burkina, le mardi 23 décembre. Ainsi, représentants des organisations de la société civile et du secteur privé, producteurs, transformatrices et commerçants de céréales ont pris une journée pour accorder leurs violons. C’est donc une occasion pour mieux se connaître, échanger les expériences, négocier des contrats de vente et d’achat de céréales, et surtout établir des relations commerciales durables. Le parrain de la bourse céréalière, le secrétaire exécutif du conseil national pour la sécurité alimentaire, André Anatole Yaméogo a salué cette initiative de l’ONG Afrique verte. «Elle contribue à rompre l’isolement des acteurs agricoles et participe à l’accroissement de la transparence des prix, toutes choses indispensables pour asseoir les bases d’un fonctionnement harmonieux du marché agricole», a-t-il souligné. La bourse céréalière se tient cette année dans un contexte favorable aux transactions, puisque la saison agricole, en dehors de quelques zones, a été bonne dans l’ensemble du pays. Les négociations se sont effectuées sous le regard bienveillant des responsables de Afrique Verte Burkina. Afrique Verte Burkina a pour objectif d’appuyer les acteurs de la filière céréalière au Burkina Faso dans la perspective d’une sécurité alimentaire. Elle met surtout l’accent sur le renforcement des capacités d’action et d’autonomie des acteurs. Elle travaille avec un réseau d’une centaine d’organisations paysannes bénéficiaires. L’accès aux crédits et aux marchés institutionnels, la recherche de débouchés, les achats groupés et la vente des céréales sont les services qu’elle offre aux organisations professionnelles.
 
 
Fatouma Sophie OUATTARA
Sidwaya EDITION INTERNET N° 6329
Du 26 Décembre 2008

 

Le stand des transformatrices au SIAO 2006Foires commerciales

APROSSA facilite également la participation des transformatrices de céréales aux foires commerciales, telles que le Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) ou encore la Foire Internationale de l'Agriculture et des Ressources Animales (FIARA) de Dakar.

Ces foires permettent d’accroître la notoriété des produits céréaliers transformés et de développer les ventes.

 

Accès au crédit

Les crédits octroyés aux OP par les structures de financement décentralisé leur permettent de disposer de liquidités pour l'achat des céréales. Il existe peu de structures de crédit au Burkina et les OP y ont rarement accès, du fait des conditions à remplir très contraignantes.

Pour faciliter l'accès au crédit, APROSSA assure l’intermédiation avec des structures locales comme la Banque Agricole et Commerciale du Burkina (BACB) et les Caisses Populaires. Elles consentent des prêts aux OP du réseau sous condition de garantie, gérée à travers un protocole d'accord. De plus en plus rarement et à titre pédagogique, l'association propose directement un crédit aux nouvelles OP du réseau, en vue de leur apprentissage dans ce domaine.

 

S'abonner au flux RSS Site réalisé avec le concours du © UGOCOM 
Accueil