APROSSA - Afrique Verte Burkina
 
  Actualités Burkina
 
  Les programmes en cours
 
  Les bénéficiaires
        Les organisations paysannes
        Les transformatrices
        Témoignages
 
  Les actions
 
  Les partenaires
 
  Rapports d'activités
 

Les organisations paysannes du Burkina, soutenues par APROSSA

 

Les organisations paysannes (OP)

 
Réunion de membres d'organisations paysannes au Burkina
APROSSA et Afrique Verte accompagnent plus de 160 OP : des groupements féminins, des groupements de producteurs comprenant chacun 30 membres en moyenne, et 9 unions de producteurs (dont 5 unions FEPAB), intervenant dans le développement local, actifs dans la production, le stockage, la transformation, l’approvisionnement en céréales et sa commercialisation. 
 
Indépendamment de ces groupements qui bénéficient des formations et d’un appui conseil rapproché, l’action touche également d’autres OP qui peuvent, par exemple, participer aux bourses céréalières.
 
 
Les bénéficiaires directs sont les membres des OP (soit 4.800 membres environ), des unions et fédérations et des UT. Les familles des bénéficiaires directs profitent de l’action (10 personnes par famille en moyenne, soit environ 48.000 personnes). Plus largement, les bénéficiaires indirects sont constitués des populations des communes touchées par le projet et les consommateurs des zones urbaines.

Les OP de base sont des groupements villageois composés de membres individuels qui s’associent pour conduire des actions de commercialisation des céréales. 

  • En zones excédentaires, ces OP ont pour priorité d’aider leurs membres à vendre leurs excédents céréaliers à des prix avantageux : après chaque récolte, les OP collectent les stocks de leurs membres (qu’elles leur achètent), puis les revendent aux OP des zones déficitaires, selon les besoins. 
  • En zones déficitaires, ces OP cherchent à s’approvisionner en stocks de bonne qualité à des prix abordables. Elles constituent ainsi un stock permanent de céréales qu’elles revendent à juste prix leurs membres, notamment pendant la période de soudure lorsque les stocks familiaux sont épuisés et où les prix des céréales sont élevés sur les marchés.

Les structures faîtières

Les unions sont constituées par le regroupement d’OP de base à l’échelle départementale ou provinciale, puis régionale. Elles ont pour vocation de fédérer les actions d’approvisionnement en zones déficitaires et de rechercher des débouchés pour les membres des régions excédentaires. 

Ces unions ont été créées au fur et à mesure avec l’appui d’Afrique Verte. Reconnues juridiquement par les autorités locales, elles sont dirigées par un bureau de paysans élus et rassemblent chacune entre 11 et 22 OP.

 

S'abonner au flux RSS Site réalisé avec le concours du © UGOCOM 
Accueil