AcSSA - Afrique Verte Niger
 
  Actualités Niger
 
  Les programmes en cours
 
  Les bénéficiaires
 
  Les actions
        La structuration
        Les formations
        Appui à  la commercialisation
        Diffusion de l'information
        Transformation des céréales
        Actions particulières
 
  Les partenaires
 
  Rapports d'activités
 

Appui à la commercialisation :
les bourses aux céréales

Approvisionnement d'une zone déficitaire au NigerAcSSA - Afrique Verte Niger organise régulièrement des bourses aux céréales. Ces bourses permettent la confrontation de l’offre et de la demande en céréales produites localement : chaque année, les OP des zones excédentaires approvisionnent les OP des zones déficitaires.

La bourse étant un marché ouvert, tous les acteurs de la filière céréalière y trouvent des opportunités d’achat, de vente et d’information sur les prix, les quantités disponibles dans les localités représentées et négocient en vue d’aboutir à des contrats.

Les bourses permettent aux banques de céréales des zones déficitaires de s’approvisionner à un juste prix, grâce au groupage de la demande et à la réduction des intermédiaires.

Bourse 2009 au NigerLes organisations paysannes des régions excédentaires trouvent des débouchés pour leurs excédents et augmentent ainsi leurs revenus. Les groupements enclavés, peu desservis par le réseau de commerçants traditionnels, peuvent également entrer en relation avec d’autres organisations paysannes ou avec des commerçants du réseau. Les bourses ont un impact régulateur sur le prix des céréales dans les communes ciblées, au bénéfice de l’ensemble de la population.

Les volumes commercialisés avec l’appui d’AcSSA - Afrique Verte Niger sont principalement fonction des résultats des campagnes agricoles.

 

Les bourses aux céréales de fin 2010

Après la crise alimentaire de grande ampleur ayant concerné plus de la moitié de la population nigérienne durant le premier semestre 2010, la campagne agricole 2010-2011 est estimée excédentaire à hauteur de 1.400.000 tonnes, c’est un record !

La situation alimentaire du pays s’est ainsi améliorée, mais bien que représentant environ 38% des besoins de consommation, cet excédent cache de grandes disparités au sein du pays : dans plusieurs zones les besoins ne sont pas couverts par la production. Dans ce contexte, le transfert des excédents vers les zones déficitaires est plus que nécessaire pour assurer la sécurité alimentaire. Ainsi, AcSSA Afrique Verte Niger a programmé l’organisation de deux bourses céréalières en décembre 2010 :

• La première, organisée à Zinder, s’adresse aux acteurs céréaliers des zones de l’Est et du Nord du pays : régions excédentaires de Maradi et de Zinder, et celle déficitaire d’Agadez.
• La seconde se déroule à Kollo : elle rassemble les acteurs de la zone Ouest des régions de Dosso (excédentaire), Niamey et Tillabéry (déficitaires).

En prélude à l’organisation de ces bourses, sept ateliers préparatoires ont déjà été organisés à Ouallam, Say, Tillabéry, Zinder, Agade et Fillingué.

Plus de 200 acteurs céréaliers présents (OP, commerçants céréaliers et structures d’appui à la sécurité alimentaire) ont pu établir des stratégies de groupage d’offre ou de demande pour optimiser leurs relations commerciales.

Pour rappel, en 2009, AcSSA avait facilité des transactions portant sur 2500 tonnes de céréales (dont 1000 lors des 2 bourses) pour une valeur totale d’environ 650 000 €.

 

S'abonner au flux RSS Site réalisé avec le concours du © UGOCOM 
Accueil