Afrique Verte
 
  L'action au Sahel
 
  L'action en France
        Information et bulletins
        Université d'été de la SI
        Eduquer au développement
        En musique
        Les comités locaux
        Plaidoyer
 
  Les partenaires
 

Plaidoyer


Afrique Verte milite pour des politiques Nord-Sud plus justes. Elle a contribué notamment à la rédaction de la "Charte de l'aide alimentaire", depuis 1990 et à la définition des positions défendues par la France dans l’élaboration des Directives volontaires pour le droit à l’alimentation, proposées au niveau européen et transmises à la FAO au « Sommet mondial de l’alimentation, cinq ans après » en 2002.

AMASSA - Afrique Verte au Forum social mondial de Bamako en 2006Les associations sahéliennes participent aux groupes de travail nationaux et réseaux internationaux visant à améliorer la sécurité et la souveraineté alimentaires ; elles contribuent ainsi à la définition de politiques agricoles et céréalière plus justes : 

  • Sommet de l’OMC à Cancun (2003) : participation du coordinateur d'Afrique Verte Mali au sommet et à la mobilisation qui en a suivi pour attirer l'attention des pays riches sur les méfaits de la libéralisation.
  • Forum social mondial de Bamako (2006) : implication d'AMASSA dans le comité d'organisation, l'animation d'ateliers sur la souveraineté et la sécurité alimentaires. 
  • Plate-forme Droits Economiques, sociaux et culturels (DESC) du Mali, implication d'AMASSA dans le groupe "Droits humains à l’alimentation" (2006).
  • Forum sur la souveraineté alimentaire à Niamey (2006) organisé par le ROPPA : participation d'AcSSA aux conférences-débats, animation d'un stand.
  • Réseau de veille sur la commercialisation des céréales : APROSSA s'implique dans le groupe de travail qui élabore les arguments à même d’infléchir les positions des décideurs sur les choix politiques en matière de développement rural au Burkina.
  • Forum Mondial sur la Souveraineté Alimentaire "Nyeleni" à Sélingué (Mali, 2007) : implication d'AMASSA pour défendre la valorisation de la production locale grâce à l'amélioration des circuits de commercialisation et au développement de la transformation. 
  • 24ème réunion annuelle du RPCA (Réseau Prévention des Crises alimentaires), novembre 2008 à Dakar. Interventions d'Afrique Vete sur la transformation des céréales et le commerce des céréales au Sahel.
  • 25ème réunion annuelle du RPCA (décembre 2009), à Bamako. Le coordinateur d'AMASSA Afrique Verte Mali a participé à cette rencontre, avec une transformatrice, pour exposer les revendications d'Afrique Verte sur ce sujet.
  • 26ème réunion annuelle du RPCA (décembre 2010) au Ghana, sur la gestion des stocks régionaux.
  • 27ème réunion annuelle du RPCA (décembre 2011) à Praia au Cap Vert, sur la transformation des céréales loacles au Sahel.
AMASSA à la réunion du Réseau Prévention des Crises Alimentaires à Bamako en 2009  Conclusions du RPCA 2009

 

Campagne de soutien aux transformatrices de céréales

Depuis 2005, Afrique Verte International soutient la professionalisation des femmes dans les activités de transformation de céréales locales brutes en produits "prêts à l'emploi" pour répondre à l'enjeu actuel : "Nourrir les villes du Sahel".

Dans un contexte de crise et d'inflation importante sur les matières premières et les produits alimentaires, la campagne d'Afrique Verte en soutien aux transformatrices de céréales prend tout son sens : les produits céréaliers locaux doivent être valorisés pour "Nourrir les villes du Sahel".

En 2008, la campagne de soutien aux transformatrices de céréales a été lancée. Elle vise à sensibiliser le grand public, les décieurs politiques et les partenaires financiers sur la nécessité de soutenir la transformation des produits céréaliers sahéliens pour nourrir les villes et contribuer ainsi à la sécurité et souveraineté alimentaires, et à la réduction de la pauvreté. La campagne vise à développer les soutiens envers les micro entreprises de transformation agroalimentaire au Sahel.

Des outils spécifiques sont en ligne sur le site Internet depuis 2008 : les films « Les sahéliennes peuvent nourrir le Sahel » sont les outils phare de cette campagne.

  • Les Sahéliennes peuvent nourrir le SahelLa version grand public a été utilisée lors d'animations dans notre réseau de bénévoles mais aussi par Terre des Hommes France et ses antennes régionales.
  • La version plaidoyer a été diffusée en avant première à la 24ème réunion annuelle du RPCA (Réseau Prévention des Crises alimentaires) en novembre 2008, à Dakar. Les interventions d’Afrique Verte et AMASSA ont été remarquées, puisque les idées défendues par l’association ont été reprises dans les recommandations du communiqué final : « … Les interpellations ont également porté sur la nécessité de respecter la libre circulation des produits au Sahel et en Afrique de l’Ouest. La problématique de la transformation et de la consommation des produits locaux ainsi que la gestion décentralisée des stocks de produits alimentaires ont été particulièrement soulignées ».

Afin de relayer cette campagne, une action de plaidoyer est développée depuis 2009. De nouveaux outils sont diffusés afin de sensibiliser le grand public lors des manifestations de fin d'année (Journée Mondiale de l'alimentation, Semaine de la Solidarité Internationale...).
 
Pour plus d'informations sur les outils et les actions et communications à ce sujet, retrouvez en page d'accueil, l'onglet campagne de soutien aux transformatrices de céréales
 

mise à jour nov 2011

S'abonner au flux RSS Site réalisé avec le concours du © UGOCOM 
Accueil