Tous les articles

 France Burkina Mali Niger

Point Situation Alimentaire n°211 - 2018
Début novembre, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la baisse au Burkina et au Mali, et à la hausse pour le mil au Niger.

Synthèse par pays :
  • Au Niger, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est caractérisée par une hausse pour le mil, une stabilité pour le riz et le maïs, et une baisse pour le sorgho. Les baisses ont été enregistrées pour le mil à Agadez (-6%), pour le sorgho à Maradi (-16%), à Dosso (-14%), à Zinder et Tillabéry (-5%) et à Agadez (-2%), pour le maïs à Niamey (-10%) et à Dosso (-6%). Les hausses ont été observées pour le mil à Zinder (+12%), à Maradi (+6%), à Niamey (+5%), à Dosso (+3%) et à Tillabéry (+2%), pour le sorgho à Niamey (+3%) et pour le maïs à Zinder (+3%). Les hausses du prix de mil seraient liées à une forte demande de ce produit sur les marchés de collecte, de la part des opérateurs céréaliers, qui peuvent reconstituer leurs stocks commerciaux et des consommateurs qui cherchent à constituer des réserves.

  • Au Mali, l’évolution des prix des céréales est marquée par une tendance baissière des prix, en cette période de début de récoltes. Les baisses ont été enregistrées pour : i) le mil à Ségou (-22%), à Bamako et Mopti (-13%), à Sikasso (-11%), à Gao (-5%) et à Kayes et Tombouctou (-4%) ; ii) le sorgho à Bamako (-30%), à Mopti (-27%), à Ségou (-22%), à Sikasso (-20%) et à Kayes (-4%) ; iii) le maïs à Ségou (-36%), à Bamako (-34%), à Kayes (-33%), à Mopti (-32%), à Sikasso (-27%), à Gao (-2%), le maïs est de retour sur le marché de Tombouctou ; iv) le riz local à Bamako (-14%), à Ségou (-13%), à Sikasso (-11%) et à Kayes (-7%), v) le riz importé à Mopti (-8%), à Kayes (-6%) et à Gao (-4%).

  • Au Burkina, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est à la baisse pour les céréales sèches et à la stabilité pour le riz. De légères hausses (+3%) ont été observées sur le marché de Kongoussi pour le sorgho et celui de Dori pour le riz. Les baisses ont été enregistrées pour : i) le mil, à Nouna (-21%), à Pouytenga (-15%), Dédougou (-13%), à Ouagadougou (-7%) et à Dori (-6%), ii) le sorgho, sur les marchés de Nouna (-32%), de Dédougou (-17%), de Ouagadougou (-12%), de Pouytenga (-11%) et de Dori (-2%), iii) le maïs, à Bobo (-30%), à Dédougou (-23%), à Nouna (-22%) à Ouagadougou (-19%), à Pouytenga (-6%) à Dori (-5%) et à Kongoussi (-3%) et iv) le riz à Dori (-3%). 

Télécharger le numéro 211 du PSA (novembre 2018)

Consulter la page des archives pour retrouver d'anciens numéros de PSA

 

retour
S'abonner au flux RSS Site réalisé avec le concours du © UGOCOM 
Accueil